Un aquifère d'eau douce découvert sous l'océan Atlantique : ce pourrait être le salut de la planète

L'univers marin est un espace largement inexploré par l'humanité, il suffit de dire que nous n'en connaissons actuellement que 5%. Il y a donc de nombreux secrets et mystères que la mer nous cache et de nombreuses surprises qu'elle nous réserve.

Récemment, à la suite d'une nouvelle étude des fonds marins, au large de la côte nord-est des États-Unis, une découverte vraiment curieuse a été faite : un énorme aquifère d'eau partiellement douce était piégé dans les sédiments poreux qui se trouvent sous l'océan salé.

Découvrons ensemble les détails de cette incroyable découverte.

image

image: Università Columbia

Cette découverte est située juste sous l'océan Atlantique, sur la côte nord-est des États-Unis. C'est un aquifère d'eau douce qui devient légèrement saumâtre au contact de l'eau de mer. La découverte est attribuable à l'équipe de recherche américaine dirigée par des scientifiques de l'Université Columbia de New York.

Les premières recherches suggèrent qu'il s'agit de la plus grande formation de ce type jamais découverte dans le monde. En effet, l'aquifère s'étend sur environ 350 kilomètres.

L'étude suggère également que des aquifères en tous points similaires à celui-ci sont susceptibles d'être trouvés au large de nombreuses autres côtes du monde et pourraient être la source d'eau dont les régions extrêmement sèches ont tant besoin.

Pour le localiser, les scientifiques ont détecté les signaux de conductivité électrique de l'eau au large de la côte. En effet, l'eau de mer conduit mieux les ondes électromagnétiques que l'eau douce et il était donc possible de tracer ses limites.

Il était déjà arrivé dans les années 1970 que des traces d'eau douce apparaissent lors de recherches menées par les compagnies pétrolières.

Voulant donner une brève explication de la formation d'un tel aquifère, les scientifiques précisent que l'eau sous-marine a une faible salinité partout dans le monde, mais que ses dimensions spécifiques sont inconnues. Pour le bassin qui vient d'être découvert, on suppose qu'il s'est formé il y a entre 15 000 et 20 000 ans. L'eau douce aurait, en fait, été piégée dans des bassins naturels.

Connaissiez-vous cette particularité des océans ?

image