NuScale déploiera ses 1ers SMR d’Europe en Roumanie

image

NuScale voit ce partenariat comme un moyen d’implanter ses SMR à long terme au sein du marché européen. La Roumanie voit ce partenariat comme un moyen de tenir ses engagements à l’heure de la COP26.

NuScale prépare une centrale et 6 modules pour 2027-2028

Le partenariat entre la compagnie américaine et Nuclearelectrica date de l’année 2019 avec la signature d’un mémorandum d’entente. Ce contrat permettait à NuScale d’évaluer les possibilités de développement de ses SMR en Roumanie avec la construction d’une centrale.

Désormais, l’entreprise aidera à l’élaboration d’une centrale SMR de six modules en Roumanie pour une mise en service d’ici à 2027-28. Cette centrale de 462 MW aidera la Roumanie à éviter le rejet annuel de 4 millions de tonnes de CO2.

Elle créera également 193 emplois permanents, 1500 emplois durant la construction et 2300 dans le secteur manufacturier. L’utilisation de SMR, neutre en émissions de carbone permettra à la Roumanie d’atteindre ses objectifs de neutralité carbone d’ici à 2050.

Une aide majeure dans la politique climatique roumaine

La Roumanie désire réduire ses émissions de CO2 de 55% d’ici à 2030. Le pays souhaite également réduire sa dépendance aux importations en passant de 20,8% à 17,8% en 2030.

Pour Popescu, l’énergie nucléaire a un rôle important dans la décarbonation nationale avec une production d’énergie sans CO2 actuelle de 33%. L’élaboration de cette centrale et du déploiement de SMR permettra à la Roumanie d’améliorer sa sécurité énergétique et booster l’économie nationale. De plus, Nuclearelectrica et NuScale veulent aider aux politiques de reconversion des centrales à charbons.

Éliminer 4,59 GW à base de charbon d’ici à 2032

En effet, le gouvernement roumain veut éliminer progressivement 4,59 GW de production d’énergie à base de charbon d’ici à 2032. Pour le pays, ce partenariat avec les États-Unis solidifie l’apport du nucléaire roumain. En effet, la Roumanie ne compte qu’une seule centrale nucléaire, celle de Cernavodă de deux réacteurs de 700 MW chacun.

Avec ce partenariat, NuScale prend une nouvelle dimension avec une implantation sur le sol européen. Le marché roumain pourrait permettre à la compagnie américaine de faire son nid dans la région au vu de futurs projets. Pour la Roumanie, ce projet permet de faire un grand pas vers les objectifs de l’UE sur la neutralité carbone.