L'Homme a beaucoup de mal pour lire sur les lèvres, mais pas les IA