La montée du niveau de la mer fait peser un risque sur l'immobilier | Les Echos

image

L'érosion du littoral, provoquée par les conséquences du réchauffement climatique, commence à miner certains marchés immobiliers côtiers. (JOHAN BEN AZZOUZ LA VOIX DU NORD/MAXPPP)

Les candidats à l'acquisition d'un bien en bord de mer doivent en avoir conscience : la valeur de leur investissement dans une propriété pourrait être terriblement affectée par les conséquences du changement climatique. En France, « environ 15.000 transactions conclues entre mi-2016 et mi-2021 deviendront inondables avant le milieu du siècle, c'est-à-dire avant la fin de la durée moyenne de détention », met en garde une étude du cabinet Callendar , spécialisé dans l'analyse des conséquences du réchauffement de la planète.

Des biens difficilement vendables dans un avenir proche et dont la valeur totale au moment de leur acquisition frôlait les 5 milliards d'euros, d'après les calculs de cette société. Pour ce faire, cette dernière a épluché plus de 16 millions de transactions immobilières bouclées au cours des cinq dernières années, s'appuyant sur la liste fournie par la Direction générale des finances publiques.