La Chine développe des capacités spatiales deux fois plus vite que les États-Unis: "Nous devons aller au-delà de l'imagination de Musk et de Bezos" - Business AM

image

De taikonauten van de Chinese Shenzhou 13-missie. (Isopix)

La Chine pourrait dépasser les États-Unis en termes de capacités spatiales d’ici la fin de la décennie.

Un panel d’experts américains de l’espace s’est exprimé ce week-end au Reagan National Defense Forum aux États-Unis. Le général David Thompson, vice-chef des opérations spatiales de l’US Space Force, a prévenu lors du sommet que la Chine développait ses capacités spatiales « deux fois plus vite » que les États-Unis.

La Chine a effectué au moins sept missions habitées dans l’espace depuis 2003, avec un total de 14 astronautes à bord. Deux de ces équipages ont également volé deux fois. En octobre, la Chine a emmené trois taikonautes (les astronautes chinois) sur la mission Shenzhou 13 vers la station spatiale Tiangong.

« Le fait qu’ils construisent, développent et mettent à jour leurs ressources deux fois plus vite que nous signifie qu’ils nous dépasseront très rapidement si nous n’accélérons pas nos propres capacités de développement et de livraison », a déclaré le général samedi. Il a déclaré qu’il n’était pas inconcevable que la Chine dépasse les États-Unis en matière de puissance de combat spatiale « d’ici 2030 ».

Liam Gibson, un analyste géopolitique basé à Taïwan, a également écrit dans un article d’opinion paru lundi dans le journal japonais Nikkei Asia que les États-Unis devront développer leurs propres « moments Spoutnik » pour gagner la course avec la Chine sur les nouvelles technologies spatiales.

Au-delà de l’imagination et du portefeuille de Musk et de Bezos

Jim Cooper, membre démocrate de la Chambre des représentants, a également pris part au panel. Il supervise, entre autres, le budget des forces spatiales américaines.

M. Cooper a déclaré samedi que les développements spatiaux américains « ne progressent pas assez vite » pour que le secteur privé puisse suivre. « Pour devenir vraiment supérieurs, nous devons aller au-delà de l’imagination d’Elon Musk et de Jeff Bezos, et au-delà de leurs portefeuilles », a déclaré M. Cooper.

Selon l’homme politique, les forces spatiales disposent actuellement d’un budget annuel de 17 milliards de dollars. « C’est beaucoup d’argent, mais est-ce suffisant, compte tenu de l’importance de l’espace ? », s’est interrogé M. Cooper.

La surveillance par satellite reste une compétence américaine

Selon M. Cooper, les forces spatiales devraient s’inspirer davantage du National Reconnaissance Office (NRO). Il s’agit d’une agence américaine qui est chargée de la surveillance par le biais de satellites spatiaux et qui transmet des informations cruciales à différents secteurs des autorités.

« Le NRO n’est pas aussi connu que d’autres agences, mais il fait un excellent travail. J’ai eu une réunion avec le NRO récemment et ma conclusion a été « Merci mon Dieu pour le NRO ». J’attends fébrilement le jour où je pourrai dire cela de notre force spatiale », a conclu M. Cooper.

image
image
image
image
image
image
image